Seul(s)-2

D’après Une journée particulière d’Ettore Scola
Adaptation pour le théâtre de Gigliola Fantoni et Ruggero Maccari
Traduction de Huguette Hatem


Note d’intention :

Pour faire écho à la création précédente et ainsi pouvoir parler de diptyque, Stéphane Buisson fait le choix d’un titre identique. Les créations sont complémentaires sans être pour autant une suite. Elles résonnent, se regardent, se questionnent et creusent encore plus cette réflexion autour de la solitude.

L’idée est de mettre en scène, non plus une mais deux solitudes qui se rencontrent. Il s’agit de traiter de l’isolement d’une manière subtile et souterraine, comme cela se produit de nos jours et tenter de montrer l’aberration que constitue cette marginalisation.

Le décor, suffisamment exigu contribuera à renforcer le sentiment d’oppression totalitaire subi par les personnages. L’univers sonore viendra, à son tour, souligner cette impression.

Le propos et l’espace permettront d’appliquer facilement la règle des trois unités du théâtre classique : même jour, même lieu, même sujet. A quelques nuances près, car c’est ici que se situe le travail de Stéphane Buisson : la lecture entre les lignes, la relation à inventer, la tension à provoquer…

Comme pour sa dernière création, Stéphane Buisson imaginera la scénographie en amont pour que le texte vienne, ensuite, épouser cette forme en le contraignant. Scénographie qui finalement reprendra des airs du premier opus de Seule(s) – 1.

Au départ un postulat dicté par une œuvre et la tentative d’en proposer une autre lecture; c’est sur ce principe que le metteur en scène s’appuie pour nourrir, construire et développer son intention et proposer un parti pris singulier.

Distribution, mise en scène et direction d’acteur
Stéphane Buisson

Interprétation
Alexandra Carlioz
Pierre-Louis Lanier

Univers sonore et vidéo 
Philippe Vuillermet

Création lumière 
Jean Camilleri

Décors
Denis Faure

Seul(s)-2
Seul(s)-2
Seul(s)-2